art-visuel

Le Merchandising : un art ou une science ?

Le débat est lancé : 
Certaines personnes pensent que le merchandising est un art et d’autres une science !
Et vous, dans quelle team êtes-vous ?

Qu’en est-il réellement ?

.

—————————————————————————-
Bienvenue sur Les secrets du Merchandising !
Vous voudrez sans doute bénéficier de mon outil de diagnostic gratuit qui se compose de
30 questions et actions pour comprendre et améliorer le merchandising de votre commerce ?!
N’attendez plus, cliquez ici pour télécharger le bonus gratuitement ! 🙂
—————————————————————————-

.

Merchandising un art

Le merchandising est l’art de séduire un client et de lui communiquer tous les bien faits d’un produit ou d’une marque.

C’est un art visuel qui passe par le choix des couleurs, des matières, des formes, des tailles et des styles. Il faut savoir harmoniser tous ses aspects pour obtenir un tableau de maitre.

.

Par exemple, la création d’une vitrine est artistique. Elle passe par l’organisation de l’espace, le choix du mobilier ou du matériel, le choix des produits, la décoration utilisée, la disposition de chaque élément, les couleurs utilisées…

.

L’entrée d’un magasin doit vous raconter une histoire et idéalement vous donnez un effet « Wahou ».  Cela passe par la théâtralisation ou la scénographie d’un espace aménagé pour surprendre et attirer le consommateur. Ces zones sont alors travaillées en amont afin de rechercher la meilleure façon d’interpeler, d’interroger, de plaire… Ces espaces sont pensés par les merchandiseurs qui ont un profil créatif, curieux et artistique pour réaliser un environnement esthétique et qui interpelle.

.

Tout au long du parcours « client » il est primordial de trouver un « fil conducteur » (le fil d’Ariane) qui va étonner et conserver l’attention du consommateur.

.

L’ambiance générale doit être travaillée pour atteindre le bien-être du client. Si nous prenons l’exemple de l’architecte qui conçoit l’intérieur d’une maison, chaque espace est pensé et réfléchi pour plaire aux futurs habitants. Dans un magasin c’est semblable, la décoration intérieure installée doit permettre au client de se sentir à l’aise et serein.

L’identité de marque est une création visuelle qui demande de transcrire des valeurs en image, logo, slogan, promesse… C’est également un art de pouvoir faire passer un message sans le dire directement.

Toutes les communications qui composent le point de vente sont imaginées par des graphistes ou designers visuels, ils sont eux aussi des artistes du XXIème siècle !

.

Je pense que toutes ces étapes sont travaillées dans le but de faire de son commerce une œuvre d’art !

.

Merchandising une science

Le merchandising ne serait pas efficace, ni utilisé, s’il n’apportait aucune valeur ajoutée aux commerçants.

C’est pourquoi la science fait aussi partie du chemin.

.

Tout d’abord, vous avez la science des couleurs avec la connaissance du cercle chromatique créé au XVIIème siècle par Isaac Newton. Il découvrit qu’avec la lumière blanche une multitude de couleur se décomposaient comme les couleurs de l’arc-en-ciel. Ainsi connaître les couleurs primaires, secondaires, tertiaires, les complémentaires… permettent d’établir une harmonie colorée. C’est aussi en comprenant d’où vient la lumière et comment elle est « fabriquée » qu’on peut l’utiliser au mieux.

.

Concernant l’étude des matières, le fait de connaître leur origine permet de savoir comment mieux associés les produits.

Ensuite, la connaissance des proportions, de l’architecture, du calcul d’espace est importante car elle permet d’imaginer un projet en amont.

.

La connaissance sociologique et l’analyse du comportement d’achat des consommateurs nous donnent de grands indices pour organiser un point de vente, faire des présentations attractives et des communications cohérentes.

.

Pour finir, il ne faut pas omettre la connaissance des chiffres et des mathématiques pour mieux gérer son compte d’exploitation, analyser ses actions commerciales, diagnostiquer ses mises en avant et rendre ainsi son entreprise pérenne et saine longtemps.

.

La science permet de justifier nos actions et les rendre concrètes,
car l’art est subjectif et est propre à chaque être humain.

.

Qu’est-ce que j’en pense ?

Pour moi, le merchandising est tout autant une science qu’un art. On ne peut les dissocier, l’un n’existerait pas sans l’autre.

Je ne saurais pas faire un bon merchandising sans études préalables de mon client, du marché, des produits

Je ne saurais pas mettre en place un espace séduisant sans connaissances artistiques et sans créativité.

Et je ne saurais pas maintenir un commerce bénéficiaire sans analyser mes actions, décortiquer les résultats pour mieux réaliser la mise en pratique !

.

Retrouvez dans un de mes “instant critiques”, un exemple qui associe l’art et la science pour réaliser un super merchandising : https://les-secrets-du-merchandising.fr/portfolio/linstant-critiques-n5-dani-rae-and-company/

.

Avez-vous toujours le même avis tranché sur cette question : art ou science ?
Ou êtes-vous simplement la team Merchandising ?

Vous pouvez également retrouver plus d’informations dans ce livre :

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

  1. Cédric Gautier says:

    Bonne approche du “merch” . Ton point de vue ici oublie presque que le merchandising doit avant tout , au final , faire acheter ! . .
    Et pour cela l’ambiance et le parcours que tu décris sont importants mais on oublie trop souvent le bon sens tout simple d’un merchandising bien fait .
    Exemple pour un magasin de fringues , mettre le mannequin mis en valeur A COTE des présentoirs reprenant la tenue complète avec accessoires ( combien de fois on entre en ayant vu en vitrine un truc attractif mais que l on doit chercher partout pour reconstituer soi même l’ensemble )
    Exemple bis : magasin de bouche : Un merch bien fait saura mettre en lumière par la présentation seulement certains produits ET leur ventes additionnelles .Le merchandising ici doit servir le besoin de destocker les priorités …et de vendre le truc en plus qui fait 20% du CA à la fin de l’année . . .

    Au final trop de merchandising sert à “faire beau” mais n’aide pas la vente ou l’achat …
    Faire beau doit être une agréable conséquence d’un merchandising bien pensé !

    https://youtu.be/vP1uD5fCEi8

    1. Il est vrai que je n’ai pas réexpliqué dans cet article que le but du merchandising était de vendre et non de faire “beau” ! Même si l’idéal serait d’allier les 2 ^^ J’explique que le merchandising est fait pour apporter une plus-value visuelle, mais bien-sûr aussi financière !
      Tes exemples sont justes. Je pense que lorsqu’un merchandising n’est pas réussi c’est dû au faite de prendre le merchandising seulement pour un synonyme d’implantation ! Hors c’est bien plus complexe que ça puisqu’il faut non seulement étudier au préalable le commerce (son offre et ses clients) et analyser ses résultats pour améliorer ses performances dans les futures actions…

  2. Bonjour,
    Un article qui explique bien le marchandising pour quelqu’un qui découvre comme moi 🙂
    À bientôt
    Pierre Christophe

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :